Interview du réalisateur, 1983

Interview du réalisateur Noboru Ishiguro, de juillet 1983 

Fondateur et chef du studio Artland, il a réalisé entre autre les séries « Tetsuwan Atom » (Astro le petit robot), les « héros de la galaxie », des épisodes de « Magazone 23 » et de « bubblegum crash ».
Il fut le chef-réalisateur de la série Macross et co-réalisateur du film Macross DYRL ?

« Aucune autre série n'a autant brisé les règles de la réalisation d'un dessin animé. C'est un nouveau dessin animé. D'abord, les membres du staff étaient tous jeunes, doués et motivé. Ensuite, notre entourage nous a laissé briser les règles. La chaîne et les sponsors nous ont laissé tellement de liberté que nous hésitions même à les prendre. Ils nous ont laissé carte blanche pour le contenu et je leur en suis très reconnaissant.
Les scènes qui m'ont le plus marqué sont : celle du thon dans l'espace dans l'épisode 4 et, bizarrement, un plan de l'épisode 1 remanié dans l'épisode 27. 
Quant aux personnages, j'aime bien le côté surdoué mais rêveur de Max.
Macross dans ma tête a un côté plus populaire. Par exemple, la ville de Macross est moins moderne, plus traditionnelle. Et il y a davantage d'espaces non exploités comme celui où Hikaru et Minmay se sont perdus. J'aurais aimé que le petit Yoshio et ses amis s'y aventurent dans un épisode. Je pense qu'on aurait pu donner un aspect « vieux conte » à la série de cette façon. Dans le Macross, j'aurais davantage montré la vie de la population impliquée dans la guerre. »

Date de dernière mise à jour : 04/11/2015